default_mobilelogo
default_mobilesplash

 

 

 

Vachement tendre   

 

Peu à peu la nuit tomba

La lune brillait dans les cieux

Nous étions heureux là-bas

Elle et moi, seulement nous deux

 

sa peau douce comme une pêche

ses yeux comme deux olives

elle savait que je me dépêche

elle savait ce qu'elle lui arrive

 

 

J’ai lui dit:- Reste calme ma belle

Ne lutte pas que je puisse

Faire glisser ma main rebelle

Sur ton ventre et tes cuisses!

 

J’étais nul dans ce domaine

Je reconnais de toute façon

J’avançais tout doux ma main

Vers ses délicats tétons

 

Je me souviens de ma peur

Jusqu'à ce moment béni

Quand l’excitation de mon cœur

Et ma honte s’évanouit

 

Des  vas et viens innocents

Et le temps passa très vite

Lorsque’ en un jet puissant

Jaillisse le blanc liquide

 

 

J’étais à présent un homme

J’avais  réussi ma tache

A la ferme de Fauqueron

De traire ma première vache

 

vache2